Sens-de-l'humour-et-langues-pourquoi-les-Américains-ne-rient-pas-à-l'humour-anglais-abaenglish

Humour en anglais : britannique ou américain ?

Comme a dit le grand écrivain Bertolt Brecht: « L’histoire est horrible sans humour ». De fait, qu’est-ce que l’humour sinon la capacité de comprendre le côté comique des situations de la vie, y compris des plus tragiques d’entre-elles ?

Mais la clé de l’humour, ou d’un certain type d’humour, ne réside pas seulement dans la nature de l’être humain en soi, elle a également ses racines dans la culture et dans les traditions d’une nation. Par exemple, t’es-tu déjà demandé pourquoi certaines blagues te font rire dans certaines langues, et pas dans d’autres ?

Le sens de l’humour, de fait, est partiellement relié à notre histoire et à notre perception de la vie. En outre, l’humour requiert toujours un certain degré de réflexion.

Lorsque l’on parle d’humour, il nous vient aussitôt à l’esprit l’humour anglais classique, pointu, intelligent et, parfois, impitoyable. Et l’humour américain ? Tu penses peut-être immédiatement à la phrase ingénieuse et méditative de Woody Allen, mais c’est une autre histoire. Voyons pourquoi.

Humour anglais

L’humour anglais se base sur l’aspect comique et absurde de ce qui se passe chaque jour. Une des caractéristiques les plus distinctives de l’humour en Grande-Bretagne est la capacité de demeurer impassible. Celui qui fait une blague est capable de rester si sérieux qu’il peut être presque impossible de comprendre s’il était en train de rire ou s’il voulait vraiment fournir une observation pointue.

En outre, un ingrédient fondamental est l’exagération dans le but de souligner précisément le défaut et l’aspect de la personnalité que l’on veut pointer.

Et nous aboutissons ici à un autre aspect important : le sarcasme, qui consiste à mettre l’accent sur les défauts propres et étrangers avec un ton amer et pointu. S’il t’arrive d’écouter une phrase légèrement critique à l’égard de l’un de tes défauts ou sur ta manière de faire les choses, ne conclus pas hâtivement que ton interlocuteur te parle sérieusement. Même le regard le plus sérieux et la phrase la plus pointue peuvent dissimuler une blague. D’ailleurs, si tu hésites à rire ou à répondre, ton interlocuteur pourrait dire : « J’étais juste en train de rigoler ! »

Exemple

Oh, I did not know that you could say something smart!
(Oh, je ne savais pas que tu pouvais dire quelque chose d’intelligent !)

I’m sorry, but I can’t be a friend of someone who drinks only coffee!
(Je suis désolé, mais je ne peux pas être l’ami d’une personne qui ne boit que du café ! )

Une des clés pour comprendre s’il s’agit d’une blague réside dans le fait que tu percevras certainement un ton autocritique au sein de la manière de faire de ton interlocuteur. L’auto-ironie, c’est-à-dire la capacité à ne pas prendre trop au sérieux les choses et à savoir rire de ses propres défauts, est un autre ingrédient important. De fait, une blague n’a pas d’autre intention que de dédramatiser une situation grave et de prendre à la légère le côté sombre de la vie.

Exemple

This morning, I was so distracted that I put on my grandmother’s bra!
(Ce matin, j’étais si distraite que j’ai mis le soutien-gorge de ma grand-mère !)

Les personnages de l’humour anglais de la télévision britannique le confirment : les Britanniques adorent attaquer les perdants, les individus un peu maladroits qui luttent pour trouver leur place dans la vie. Il s’agit non seulement d’une manière de dédramatiser mais également d’exorciser les peurs et d’affirmer que, fondamentalement, les défauts et les erreurs graves sont un mal courant. L’ironie est si présente dans la culture britannique que le site internet onepool.com a lancé une enquête pour voter pour les blagues britanniques les plus appréciées.

Finalement, un ingrédients très courant dans l’ironie britannique est représenté par la paronomase, nommée en anglais pun, un jeu de mot qui exploite la signification multiple de certains termes ou l’homophonie de certains mots pour provoquer un effet comique.   

Exemple (dans ce cas, le jeu de mot se réfère au verbe stick, qui peut indiquer l’action d’adhérer avec de la colle ou de s’en tenir au mot donné.)

Always trust a glue salesman. They tend to stick to their word.
(Fais toujours confiance à un vendeur de colle. Il tend à s’en tenir à ses mots)  

Humour américain

Qu’en est-il de l’ironie américain ? Peut-être serait-il plus facile de fournir une définition de l’ironie américaine si on la compare avec l’ironie britannique, car la tradition dans ce sens n’est pas si enracinée comme en Angleterre.

En Grande-Bretagne, l’ironie est une valeur intrinsèque de la culture ; aux Etats-Unis, toutefois, l’ironie a un champ spécifique et il existe des situations et des événements lors desquels elle peut paraître déplacée. Elle est aussi plus ouverte et plus facile à identifier, même pour ceux qui ne connaissent pas bien la culture nord-américaine. Il s’agit plutôt d’une manière bienveillante de rire d’un ami qui est agréable et digne de la propre amitié. Cet humour n’a rien à voir avec les tons amers et subtiles de l’humour britannique.

Tu n’écouteras jamais un Anglais demander pardon immédiatement après une phrase, par contre, tu entendras souvent un Américain compléter sa phrase par « …just kidding! » (c’est une blague !)

Exemple

Did you put a pineapple on your head this morning? I’m kidding!
(Tu as mis un ananas sur ta tête ce matin ? C’est une blague !)

La raison principale de cette différence tient certainement dans la différence culturelle entre Anglais et Américains. Les Américains ne craignent pas leurs émotions ; ils les expriment ouvertement et sans gêne. Au contraire, les Anglais ne montrent pas leurs émotions et pourraient les dissimuler sous un sourire sarcastique ou sous une blague au pouvoir libérateur.

Et qu’en est-il de l’ironie de Woody Allen ? Il s’agit d’un certain type d’ironie américaine de la tradition juive qui comporte plusieurs exemples dans l’histoire du ciné américain, depuis les frères Marx aux frères Coen. C’est quelque chose de très différent.

La meilleure manière d’éviter qu’une blague ironique en anglais te surprenne est de bien connaître la langue. Le cours en ligne d’ABA English t’offre 144 leçons vidéo de grammaire et la même quantité de courts-métrages qui t’aideront à obtenir les compétences nécessaires pour affronter la communication quotidienne. Ce n’est pas une blague !

Oui, je veux essayer le cours !
Oui, je veux télécharger l’app !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *